Espace membre

accéder à l'espace membre

mot de passe oublié ?

Suivez nous sur ...

Accueil > Les activités de la CDEFI > Structuration de l'enseignement

La CDEFI et les territoires

Les territoires : agir localement, ensemble


L'Union européenne s'est fixée pour objectif dans le cadre de la stratégie de Lisbonne, d'être l'économie de la connaissance la plus dynamique et la plus compétitive du monde, à l'horizon 2010. Cette ambition induit la nécessaire prise en compte des problématiques liées à l'aménagement du territoire pour créer les conditions favorables de cette croissance économique et en assurer une diffusion la plus large possible.


Un maillage territorial dense


Les écoles d'ingénieurs, par leur ancrage territorial mais aussi par leurs liens ontologiques avec le monde de la recherche et celui de l'entreprise ont une fonction à remplir dans ce schéma. La répartition des établissements et celle des flux d'ingénieurs diplômés montrent que les écoles d'ingénieurs maillent de façon déterminante l'ensemble du territoire français.

C'est une caractéristique que la CDEFI souhaite faire connaître et valoriser auprès du public et des instances de décision, en explicitant, d'une part, la place occupée par les écoles d'ingénieurs dans le maillage territorial de l'enseignement supérieur, et d'autre part en montrant le rôle joué par ces dernières en proximité des activités industrielles et de service.

Les écoles d'ingénieurs contribuent aussi au dynamisme territorial par leur forte attractivité. Leur mode de recrutement national attire des étudiants de toutes les régions de France et contribue au développement local et à l'aménagement du territoire.

Prospecter vers de nouveaux modèles de gouvernance


La présence sur un même territoire de plusieurs écoles d'ingénieurs et leur proximité avec d'autres établissements d'enseignement supérieur et de recherche fait que les politiques de site sont un enjeu majeur pour les formations françaises d'ingénieurs.

Outre la mise en place actuelle de nouveaux dispositifs prévus par la loi (Pôles de Recherche et d'Enseignement Supérieur (PRES) et les Réseaux Thématiques de Recherche Avancées (RTRA) et pour lesquels il est nécessaire d'accompagner les établissements, il est fondamental d'engager, dès à présent, une réflexion prospective sur le positionnement des écoles d'ingénieurs à moyen et long terme sur leurs sites. C'est dans cette perspective que la CDEFI a fortement collaboré, entre autres, à l'élaboration du rapport "Chabbal" qui préconise de nouveaux modes de gouvernance par le rassemblement géographique des écoles  et la mise en place d'un nouveau modèle : le collegium.



Appuyer les initiatives locales


Le succès des politiques de sites dépend certes de la capacité des acteurs locaux à coordonner leurs actions communes sur un territoire ou vers l'extérieur mais il est aussi intimement lié à la capacité de ces acteurs de nouer des relations étroites avec leurs homologues extérieurs.

En résumé, la mise en place des PRES, la publication  de la loi relative aux libertés et responsabilités des universités, le 10 août 2007, 'élaboration des contrats de projets Etat Régions et des programmes opérationnels européens, le développement de l'activité des pôles de compétitivité, définissent un nouveau paysage au sein duquel nos écoles se positionnent en acteurs majeurs de la compétitivité et de l'attractivité des territoires et de l'innovation.

 

Recherche

Recherche simple

Recherche avancée

 haut de la page imprimer Plan du site

©2010 CDEFI. Tous droits réservés. Mentions légales. | Kportal Logo de Kosmos