Les écoles d’ingénieurs

Le monde de l’enseignement supérieur français compte 206 écoles d’ingénieurs habilitées par la Commission des titres d’ingénieur à délivrer le titre d’ingénieur diplômé


 

« Les écoles françaises d’ingénieurs forment des ingénieurs dans toutes les disciplines et dans tous les domaines des sciences et des sciences de l’ingénieur » 

Le monde de l’enseignement supérieur français compte aujourd’hui 206 écoles d’ingénieurs habilitées par la Commission des titres d’ingénieur à délivrer le titre d’ingénieur diplômé.

Toutes les écoles membres

Sélectionnez la région de votre choix sur la carte, ou filtrez par ville, domaine de formation ou réseaux d’écoles :

Rechercher

Les typologies d'écoles


Aujourd’hui, deux statuts juridiques différents coexistent parmi les écoles françaises d’ingénieurs :
 
  • Les écoles d’ingénieurs publiques, sous l’autorité du gouvernement à travers les ministères et organisées :
    • indépendamment des universités : les écoles dites « externes » aux universités
    • en lien avec les universités : les écoles dites « internes » aux universités.
  • Les écoles d’ingénieurs privées, sous l’autorité, par exemple, des Chambres de commerce et d’industrie.
  •  Les écoles d’ingénieurs se présentent souvent comme généralistes ou a contrario spécialisées.

 L’ensemble de ces établissements constitue un important réseau présent sur tout le territoire national, formant des ingénieurs dans toutes les disciplines et les domaines des sciences et des sciences de l’ingénieur, ajoutant à leur mission de formation initiale et continue, les missions de recherche et de transfert technologique.

Une puissance d'action pour des écoles établies en réseaux


De nombreuses écoles sont organisées en réseaux dont les interactions entre les membres sont plus ou moins fortes. Parmi les principaux réseaux :

  • Arts et Métiers ParisTech : Ecole nationale supérieure d’arts et métiers
  • EC : Groupe des Ecoles « Centrale »
  • ENI : Ecoles nationales d’ingénieurs
  • FESIC : Fédération d’écoles supérieures d’ingénieurs et de cadres
  • FGL : Fédération Gay-Lussac, regroupant des écoles de chimie
  • GEA : Groupe des écoles aéronautiques et spatiales
  • Geipi Polytech : Concours commun à 26 écoles publiques postbac
  • GEM : Groupe des écoles des mines
  • Groupe INP : 30 écoles publiques d'ingénieurs (Bordeaux INP, Grenoble INP, Lorraine INP et INP Toulouse)
  • INSA : Instituts nationaux des sciences appliquées
  • Institut Mines-Telecom
  • ParisTech
  • Polytech : réseau national des écoles d’ingénieurs polytechniques des universités
  • UGEI : Union des grandes écoles indépendantes (25 écoles d’ingénieurs et de management)

Un organisme indépendant d’accréditation des écoles d’ingénieurs


En France, le titre d’ingénieur diplômé est protégé par la loi et ne peut être délivré que par un établissement – université ou école – habilité par l’Etat et pour un programme accrédité.

Ainsi, pour délivrer le titre d’ingénieur diplômé, une école doit obligatoirement faire l’objet d’une habilitation garantissant la qualité des enseignements dispensés et la valeur du diplôme délivré. Ces habilitations sont délivrées par la Commission des titres d’ingénieur, créée par la loi de 1934 et contrôlée par le Ministère de l’Education nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche.

Les établissements habilités à délivrer le titre d’ingénieur diplômé sont inscrits sur une liste officielle, publiée au Journal officiel. 


>> Plus d’informations sur le site de la Commission des titres d’ingénieur