Structuration de l’enseignement supérieur et de la recherche




Présidée par M. Francis Cottet, directeur de l’ISAE-ENSMA, et vice-présidée par Christophe Digne, directeur de Télécom SudParis, la commission Structuration de l’enseignement supérieur et de la recherche de la CDEFI a été créée en 2011.






Le rôle de la commission Structuration de l’enseignement supérieur et de la recherche


Les membres de la commission ont pour mission de réfléchir à l’ensemble des problématiques liées l'attractivité et la compétitivité des territoires, aux politiques de site de l'enseignement supérieur et de la recherche et aux stratégies de mise en réseau et de regroupement d'écoles.

Par ailleurs, les membres de la commission s’intéressent aux modèles de gouvernance des écoles d’ingénieurs et à la valorisation de la place occupée par les écoles d'ingénieurs dans le maillage territorial de l'enseignement supérieur.


Les travaux prioritaires de la Commission Structuration de l’enseignement supérieur et de la recherche


La commission s’est fixé les priorités suivantes pour l’année académique 2016 - 2017 :

  • le suivi de la mise en place des regroupements ;
  • la valorisation et la structuration de la filière de technologie et la mise en place de grands établissements de technologie ;
  • la mise en place d’un diplôme de Bac+3 d’assistant-ingénieur pour les bacheliers professionnels ;
  • les bonnes pratiques sur le pilotage des écoles d’ingénieurs ;
  • une réflexion sur la coordination des différents réseaux nationaux d’établissements (Mines – Telecom, UT, INSA,…) ;
  • le suivi des IDEX et autres programmes d’investissement d’avenir ;
  • la valorisation des coopérations entre les établissements publics et les établissements privés et l’identification des bonnes pratiques.
 

Zoom sur la contribution de la CDEFI concernant la simplification des instruments de coordination territoriale

La loi du 22 juillet 2013 prévoit que les établissements d'ESR puissent se regrouper sous différentes modalités : fusion, communauté, association. Les premiers regroupements mis en place ont conduit à une première analyse de ces regroupements et aux difficultés rencontrées quant à leur mise en place et à leur fonctionnement. Les écoles d'ingénieurs sont concernées au premier rang par cette réforme. La CDEFI a souhaité contribuer à la réflexion sur la simplification du fonctionnement des ComUEs et a fait un certain nombre de recommandations.